Archives de l’étiquette : rassemblement

image_pdf

Rassemblement de solidarité avec les prisonniers palestiniens

Depuis le 17 avril dernier environ 1500 prisonniers palestiniens étaient en grève de la faim à l’appel de Marwan Barghouti. Les prisonniers entendaient donner l’alerte sur les conditions de détention des 6500 Palestiniens incarcérés par Israël, dont des dizaines de femmes et d’enfants, et dénoncer le système judiciaire israélien appliqué aux Palestiniens des territoires occupés (la bande de Gaza et la Cisjordanie).
Plus de 800 000 Palestiniens ont été arrêtés depuis 1967, soit l’équivalent de 40 % de la population masculine du territoire occupé.
Les revendications comportaient le respect du droit de visite des familles, la fin de la torture et des mauvais traitements pendant l’arrestation, le transport et la détention, la fin de la politique de mise à l’isolement, parfois pour des années, ainsi que la fin de la détention administrative sans accusation pour des périodes de temps indéfinies et enfin le droit à l’éducation.
Cette grève de la faim a duré 41 jours. Nous ne connaissons pas ce jour le contenu des négociations qui ont amené l’arrêt de ce mouvement mais nous savons que la mobilisation reste nécessaire pour la libération de Marwan Barghouti et de tous les palestiniens emprisonnés et qu’il nous faut poursuivre nos efforts jusqu’à ce que les prisonniers et le peuple palestinien recouvrent la liberté. La suspension de la grève de la faim marque, certes, une victoire certaine de tous les palestiniens et de tous ceux qui se sont mobilisés partout dans le monde mais nous devons rester mobilisés car rien n’est définitif.
Signataires de l’appel au rassemblement : AFPS, Mouvement de la Paix 56, FSU 56, UJFP (Union Juive Française pour la Paix), CRISLA, ACAT 56 (Action des Chrétiens contre la Torture), La France Insoumise 5° circonscription, PCF 56, AFGPL (Association du Front de Gauche du Pays de Lorient), Ensemble 56, UD CGT 56, Syndicat Solidaires 56, ACIL (Association Culturelle Islamique de Lorient), MRAP 56, DAL 56, LDH Lorient, CIMADE

Rassemblement à Vannes contre la loi travail

Manif 31 mars Vannes

Rassemblement à la Rabine à partir de 11h

Loi travail: rassemblement à Vannes

A l’appel de l’UNEF, l’UNL, la CGT, la FSU, Force Ouvière, Solidaire, Sud, TOUS ENSEMBLE Etudiants, Lycéens, Salariés du public et du privé Contre la Loi Travail!

Rassemblement vannes 31 mars

Mar 16

Loi travail: nouveau départ / même terminus

Manuel Valls a présenté aux organisations syndicales, patronales et de jeunesse, ce qu’il appelle le « nouveau départ » de la loi travail. Ce nouveau départ aboutit au même terminus.

tract loi travail 15-03-2016La logique du texte, qui organise la précarité, facilite les licenciements dits économiques, s’attaque à la durée du temps de travail, reste la même : elle fragilise les salarié-e-s, et ne permettra pas de s’attaquer réellement au chômage, contrairement à ce qu’a affirmé le Premier ministre dans sa présentation.

C’est ce que montre l’expérience des autres pays européens qui, comme en Allemagne, en Italie ou en Espagne, sous couvert de réformer leur droit du travail, ont développé la précarité et la réduction des droits pour les travailleurs, accru les inégalités, sans résoudre, au contraire, le problème du chômage.

Certes, les fortes mobilisations ont contraint le gouvernement à réécrire quelques articles de  la loi, ou faire quelques effets d’annonce .C’est un des résultats positifs à mettre au crédit de toutes les femmes et hommes qui se mobilisent pour s’opposer à ce texte et en exiger un autre. C’est un encouragement pour élargir la riposte à ce texte. En effet, toutes les mesures annoncées restent dérogeables selon les entreprises, le barème des indemnités prud’homales n’est pas supprimé contrairement à l’exigence de tous les syndicats, mais devient seulement « indicatif », et la garantie jeune, faute de moyens budgétaires pour y répondre réellement, reste un effet d’annonce sans garantie d’application, alors que les missions locales connaissent des difficultés accrues, comme l’ensemble des acteurs locaux de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Il y a chez ce gouvernement, au-delà des effets d’annonce, un incroyable acharnement contre les salariés, leurs organisations, et le monde du travail.

La mobilisation doit donc se poursuivre, notamment les 17 mars, à l’appel des organisations de jeunesse, le 31 mars à l’appel des syndicats, pour exiger le retrait du texte, et reprendre les négociations sur de nouvelles bases, pour un Code du travail répondant aux besoins de sécurisation réelle des parcours professionnels, s’attaquant réellement au cancer du chômage.

Le Parti communiste français du Morbihan, ses militant-e-s, ses élu-e-s, ses parlementaires, sont entièrement mobilisé-e-s pour contribuer à ce que la mobilisation se renforce encore jusqu’à ce que cet objectif soit atteint.

Elle invite à ce que partout dans le département des initiatives de rencontres, de débats, puissent se tenir pour décrypter la réalité du projet de loi, élaborer des propositions alternatives, et renforcer la mobilisation.

Pour y contribuer, la fédération PCF 56 invite ses militant-e-s et élu-e-s à agir pour atteindre et dépasser les 1,5 million de signatures, à être présents et contribuer partout au succès de la mobilisation demain 17 mars à Lorient à 14H devant la mairie

Rassemblement contre la loi « travail »

D’ores et déjà, rassemblements à Lorient et Sarzeau.

12804683_10208493604917648_3989435355108166485_n

La carte des rassemblements

Mar 03

Rallumons l’étincelle du Front de gauche, l’appel pour poursuivre ensemble

Nous, militantes et militants des organisations qui composent le Front de gauche, nous, citoyennes et citoyens engagés dans ce rassemblement d’un nouveau genre que nous avons patiemment construit depuis près de huit années, nous n’acceptons pas de voir réduit à néant ce qui constitue encore pour des millions de gens un peu de l’espoir qui a déserté la gauche et la politique.

FDG

Scrutin après scrutin, lutte après lutte, nous avons progressivement construit les bases d’une nouvelle gauche, courageuse, antilibérale, innovante, écologiste et défendant les libertés. Nous avons réussi à construire entre nous du commun, une culture, des pratiques. Ensemble, nous nous sommes donnés des élu-e-s. Nous avons conservé ou conquis des positions dans des villes, des départements et des régions. Nous avons surtout ranimé une flamme, et redonné enfin un prolongement politique à l’espoir d’un autre monde possible. Nous n’oublions pas ce qui s’est levé, de La Bastille au Prado : ensemble, nous sommes une force.

Mais à l’approche d’un moment politique essentiel pour notre pays, c’est la désunion qui prend une fois de plus le dessus. Après des mois d’atermoiements et d’hésitations, le Front de gauche risque de périr des divisions stratégiques et des compétitions de personnes ou d’organisations. Nous ne nous résignons pas à cette situation qui réduirait tous nos efforts à néant. Le Front de gauche doit vivre et se transformer pour devenir le moteur d’un large rassemblement, une grande force populaire et citoyenne, capable de bousculer un jeu politique désespérant et de redonner un sens à l’idée de gauche.

Nous appelons les organisations du Front de gauche et leurs directions à réagir pour lancer le mouvement. Dans tout le pays, tenons des assemblées citoyennes auxquelles nous inviterons toutes celles et tous ceux qui ont pris part aux combats du Front de gauche, ou qui veulent les rejoindre. Exprimons partout avec force notre volonté de dépasser ce qui nous divise pour affronter tous ensemble les échéances à venir. Vite, faisons-nous entendre !

Les 106 premiers signataires…

Alam Thomas – Maitre de conférence en sciences politiques, Lille (59), Archambault Fabien – Enseignant Chercheur (87), Auxenfans Joël – Artiste plasticien (92), Bardeaux Elsa – Adjointe au Maire (94), Barré Jean-Jacques – Opérateur culturel (75), Bascoulergue Alain – PCF Aubervilliers (93), Bedin Yannick – EluPCF/FDG (18), Berger Paul – Enseignant retraité, Bidet Jacques – Philosophe (92), Billon-Galland Gérard – Syndicaliste (92), Bontoux Françoise – Communiste et féministe (77), Borvo Cohen-Séat Nicole – Sénatrice honoraire (75), Boursier Marie-Pierre – Conseil national du PCF (92), Bouvier Délou – Syndicat de la Magistrature, Brémont Pierrette – Militante FDG (44), Brunet Philippe – Sociologue Paris-Est (75), Cailletaud René, Chambon Gérard – Enseignant (94), Cocard Joël – Syndicaliste (44), Cohen-Seat Patrice – Avocat (75), Coppola Jean-Marc – Élu de Marseille (13), Costé David – Metteur en scène (93), Coutelis Alain, Crozat Dominique – Enseignante retraitée (91), Cukierman Leila – Directrice de théâtre retraitée (94), Delaitre Bernard – co-animateur assemblée citoyenne, Dionnet Brigitte – Conseil national du PCF (93), Duffour Michel – Ancien Ministre (92), Duparc Jean-Paul – Enseignant (06), Dupont Ismaël – Secrétaire départemental du PCF (29), Emilianoz Béchir – Économiste, Ernaux Annie – Écrivaine, Ferrand Jean-Marc – PCF (77) – Foix Alain – Écrivain et metteur en scène (93), Franco Jean-Robert – Artiste, photographe (75), Gallais Joël – Secrétaire départemental du PCF (56), Gayraud Martine – Conseil national du PCF (30), Geminel Gregory – Secrétaire section PCF (94), Genevée Frédérick – Comité exécutif national du PCF (94), Goldberg Pierre – Ancien député, ancien maire de Montluçon (03), Gonneau Jean-Luc – Éditeur (75), Gonthier-Maurin Brigitte – Sénatrice (92), Gravoin Patrice – Militant communiste (75), Grojean Olivier – Maître de conférence en sciences politiques Paris I (75), Guichard Eric – Enseignant-Chercheur ENSIBB (69), Guillet Michel – PCF (44), Habel Jannette – Universitaire (75), Haloui Fabienne – Secrétaire départementale du PCF (84), Hartemann Agnès – Professeur de Médecine Paris 6 (75), Jacquaint Muguette – Ancienne député (93) Jacques Guy – PCF, Job Alain – Ensemble (89), Jollet Anne – Historienne (75), Josso Joël – Elu (94), Jumeau Philippe – Animateur Comité régional de Bretagne du PCF (56), Jurado Grégory – Élu FDG (77), Keucheyan Razmig – Sociologue (75), Khalfa Pierre – Économiste (75), Lalys Frédérique – Syndicaliste (56), Landais Jean-Pierre – Animateur Huma Café de Nantes (44), Le Bronze Marcel – Front de Gauche (44), Le Corre Hervé – Enseignant, romancier (33), Leroy Roland – Ancien directeur de l’Humanité (30), Levy Laurent – Essayiste (75), Loirand Gildas – Enseignant-chercheur (44), Macherel Raymond – Distributeur Cinéma (75), Marlière Philippe – Professeur en sciences politiques, Martel Jean-Paul – Président MNLE Pays de Loire (44), Martin Claude – Enseignant, Mazauric Claude – Historien (30), Meyroune François – Ancien Maire de Migennes (89), Michel Jacques-Philippe – Producteur (93), Michenaud Marie-Françoise – Secrétaire départementale PCF (85), Moitié Jean-Jacques – Directeur des soins-psychiatrie (28), Mordillat Gérard – Auteur et réalisateur (75), Mouly Frank – Elu PCF/FDG (77), Muzeau Roland – Ancien député (92), Nouet Jean-Pierre – Médecin (94), Parny Francis – Ancien Conseiller régional Île de France PCF/FDG (95), Pellicer David – PCF (82), Pena-Ruiz Henri – Philosophe (75), Perez Martine – Fédération de l’Aveyron du PCF (12), Perez André – Fédération de l’Aveyron du PCF (12), Perrot Olivier – Plasticien Photographe (94), Pigeard de Gurbert Guillaume – Professeur de philosophie (24), Pigenet Michel – Professeur des universités Paris 1 (75), Pottier Caroline – Conseil National PCF (85), Poux Gilles – Maire de La Courneuve (93), Puydebois Jean-Louis – Enseignant (19), Quainquart Françoise – Animatrice Assemblée citoyenne (91), Quiniou Yvon – Philosophe (85), Raymont Alain – Secrétaire départemental du PCF (89), Relinger Jérome – Ingénieur (75), Sève Lucien – Philosophe (92), Schurch Mireille, ancienne sénatrice, Topalov Christian – Sociologue, directeur d’études à l’EHESS (75), Tosel André – Philosophe (06), Touzet Hugo – Secrétaire de section PCF (75), Tricot Catherine – Architecte, urbaniste (75), Vergiat Marie-Christine – Députée européenne (93), Vidal Dominique – Journaliste et historien (75), Violain Bernard – Ancien membre du Conseil National PCF (85), Voglieri-Courtel Joëlle – Militante de l’éducation populaire (77), Weber Louis – Syndicaliste (78), Winghardt Marie-France – Elue PCF/FDG (91), Zarka Pierre – Communiste Unitaire/Ensemble (93).

Pour rejoindre les signataires.