Archives de l’étiquette : Pontivy

image_pdf

Pontivy: quel avenir pour l’industrie agroalimentaire dans un nouveau modèle agricole

Débat Pontivy

Pontivy : la lutte des salariés de l’usine Fralib

scop-ti-film-1336-afficheAprès la conférence, le film. Et toujours dans le cadre du mois de l’ESS (Economie sociale et solidaire) avec les Conseils de développement des Pays de Pontivy et Loudéac, le mercredi 30 novembre à 20h30 au cinéma REX à Pontivy
La SCOP « BIOCOOP Callune » et le groupe « ATTAC Centre-Bretagne » vous invitent à la projection du film « 1336 jours » qui raconte la lutte des salariés de l’usine FRALIB, filiale de la multinationale UNILEVER, pour conserver leur emploi menacé de disparaître pour cause de délocalisation en Pologne.
Cette lutte aboutira à la création de l’entreprise SCOP TI, une SCOP ( Société coopérative et participative) qui a sauvé une partie des emplois en relançant l’activité de conditionnement de thés et tisanes, en la réorientant vers des produits plus naturels et plus locaux et en créant une gamme de produits Bio.
A l’issue de la projection, des représentants du mouvement coopératif présenteront leur expérience et participeront au débat sur la création d’entreprises sociales et solidaires.

Pontivy : conférence-débat  «  Coopératives, contre capitalisme financier »

Avec Benoît Borits, journaliste et chercheur indépendant qui  suit depuis 2010 les différentes expériences de reprises d’entreprises par les salariés en coopératives.

Lorsqu’une entreprise fait faillite ou est volontairement fermée par ses propriétaires, une autre issue que le chômage est parfois possible : la reprise de la production par les salariés eux-mêmes et l’émergence d’une entreprise sans patron avec la création d’une Coopérative comme l’ont fait en 2005, les salariés des  Aciéries de Ploermel.

Une nouvelle démocratie sociale se dessine alors dans laquelle la production n’est plus soumise au profit. Une nouvelle façon de produire et de consommer s’invente.

Benoît Borrits démontre, exemples et chiffres à l’appui, que loin d’être un handicap, une entreprise dirigée par ses salariés a plus de change de survie qu’une société de capitaux.

cooperativesLa soirée débutera par la projection de quelques extraits du film « 1336 jours »de Claude Hirsch qui relate la lutte des Fralib et la création de la SCOP- TI.

Sep 02

Tout l’été, les militants PCF à la rencontre des citoyens

20160813_190436

Dans le cadre de la campagne nationale « Que demande le peuple ? », les militants communistes ont durant l’été rencontré la population pour engager le dialogue, connaître les priorités de ce qui doit changer et les attentes vis-à-vis de la politique.

 

Cette campagne, complémentaire de l’ activité du PCF 56 au sein du Front de gauche, est un moyen de construire du commun, y compris dans la perspective de 2017.

A Notre-Dame-des-Landes, début juillet

A Notre-Dame-des-Landes, début juillet

150 à Notre-Dame des Landes (avec les camarades de Vendée), 35 à Kervénanec, 30 à Keryado, 20 sur le marché de Vannes et 35 sur celui d’Hennebont, 38 à la fête de Pontivy, 50 au Bol d’Air, 160 au Festival interceltique, 60 devant le Carrefour à Ploemeur… Au total plus de 600 questionnaires ont été remplis. Une bonne façon de renouer le contact et de faire de la politique autrement.

A Ploemeur le 8 août

A Ploemeur le 8 août

« La tourmente grecque 2 » à Pontivy

Après une première tournée en février mars Bretagne Grèce solidarité santé et les comités Avec les Grecs organisent une nouvelle série de projection/débat avec ce film au cœur du débat sur les dégâts provoqués par l’austérité imposée par l’UE, la BCE et le FMI justifié par une dette illégitime, illégale, odieuse et insoutenable. Les débats permettent des échanges et des discussions enrichissantes en lien direct avec la situation actuelle en France comme en Europe.

Un film pour comprendre et débattre…
Gros plan sur les causes et les conséquences de la crise grecque.

Après six mois de négociations et le « non » massif des Grecs au référendum, le gouvernement Syriza a cédé aux injonctions des gouvernements de la zone euro, renonçant à toute annulation ou allègement de sa dette. Comment l’expliquer ? Une alternative était-elle possible ?
Par une enquête précise et claire, le documentaire ouvre le débat sur les perspectives politiques en Grèce et en Europe. « Je n’ai pas fait un film pour dire ce que je savais ; ce que j’explique,
je l’ai compris en tournant le documentaire » (Philippe Menut). Projections/Débat en présence du réalisateur Philippe Menut.

Apportez des médicaments non périmés et du matériel médical, Bretagne Grèce Solidarité Santé se chargera de les acheminer vers les dispensaires et centre sociaux solidaires grecs.

Un don de 1€ nous permet d’expédier :
– 50€ de médicaments
– ou 2Kg de matériel médical à destination de dispensaires grecsa

Appel pour un 1er Mai ouvert et solidaire

affiche 1er mai Pontivy
Nombre d’entre nous participons à la vie associative, culturelle, sociale, militante, politique, syndicale de notre territoire, ou pas. La Diversité à laquelle nous sommes attaché.ées, nous pousse à une réflexion constante et à toujours plus de créativité. Depuis de nombreuses années, nous avons construit un réseau de citoyens.ennes, un maillage de ressources, pour une société avec d’autres liens, échanges, pratiques. Nos actions sont transversales et interdépendantes. Nous Agissons !
Le progrès social doit contribuer à la paix sociale
La Solidarité se construit. De ce postulat émerge le progrès social, quand il serait plus simple d’ignorer la misère, de juger, de maudire, d’amalgamer, de condamner à la famine, d’ériger des murs de barbelés…
La violence ne saurait être une réponse aux maux de notre société
Nous voulons fédérer et donner des réponses collectives à des problèmes collectifs, transformer les rapports humains de domination en relation de coopération, de collaboration mutuelle. Nous enrichir de nos différences est le meilleur chemin qui mène à une société pacifiée où chacun.e doit être reconnu.e et respecté.e et où l’épanouissement des générations futures devienne réalité.
Dénoncer et combattre les dominations L’évolution sociétale passe par l’émancipation de tous.tes, la multiplication des alternatives, le soutien aux initiatives écologiques, la valorisation des petites et grandes victoires…
Une civilisation prend fin et nous devons en bâtir une nouvelle
Un attachement fort à la coopération, à l’expérimentation, à la création, au renforcement de contre-pouvoirs, contribue à l’indispensable et permanent travail sur la démocratie. Faisons mouvement pour continuer à inventer ensemble.
CITOYEN.NNES, MILITANTS.TES, ASSOCIATIONS, ORGANISATIONS QUI VOUS RECONNAISSEZ DANS CET APPEL, FÉDÉRONS NOS ÉNERGIES POUR QUE LE 1ER MAI SOIT UN RASSEMBLEMENT FESTIF ET FAMILIAL, POUR LES LIBERTÉS, POUR LA SOLIDARITÉ AU-DELÀ DES FRONTIÈRES, POUR L’ENVIRONNEMENT ET POUR LE BIEN COMMUN.
TOUS SUR LA PLAINE !

Merci Patron et débat à Pontivy

Merci patron

Discussion à l’issue de la projection en présence de Youenn Le Flao (journal FAKIR), de membres d’ATTAC et de syndicalistes.

Avr 28

Le 1er Mai, c’est à Pontivy

affiche 1er mai Pontivy
Nombre d’entre nous participons à la vie associative, culturelle, sociale, militante, politique, syndicale de notre territoire, ou pas. La Diversité à laquelle nous sommes attaché.ées, nous pousse à une réflexion constante et à toujours plus de créativité. Depuis de nombreuses années, nous avons construit un réseau de citoyens.ennes, un maillage de ressources, pour une société avec d’autres liens, échanges, pratiques. Nos actions sont transversales et interdépendantes. Nous Agissons !

Le progrès social doit contribuer à la paix sociale

La Solidarité se construit. De ce postulat émerge le progrès social, quand il serait plus simple d’ignorer la misère, de juger, de maudire, d’amalgamer, de condamner à la famine, d’ériger des murs de barbelés…

La violence ne saurait être une réponse aux maux de notre société

Nous voulons fédérer et donner des réponses collectives à des problèmes collectifs, transformer les rapports humains de domination en relation de coopération, de collaboration mutuelle. Nous enrichir de nos différences est le meilleur chemin qui mène à une société pacifiée où chacun.e doit être reconnu.e et respecté.e et où l’épanouissement des générations futures devienne réalité.
Dénoncer et combattre les dominations L’évolution sociétale passe par l’émancipation de tous.tes, la multiplication des alternatives, le soutien aux initiatives écologiques, la valorisation des petites et grandes victoires…

Une civilisation prend fin et nous devons en bâtir une nouvelle

Un attachement fort à la coopération, à l’expérimentation, à la création, au renforcement de contre-pouvoirs, contribue à l’indispensable et permanent travail sur la démocratie. Faisons mouvement pour continuer à inventer ensemble.
CITOYEN.NNES, MILITANTS.TES, ASSOCIATIONS, ORGANISATIONS QUI VOUS RECONNAISSEZ DANS CET APPEL, FÉDÉRONS NOS ÉNERGIES POUR QUE LE 1ER MAI SOIT UN RASSEMBLEMENT FESTIF ET FAMILIAL, POUR LES LIBERTÉS, POUR LA SOLIDARITÉ AU-DELÀ DES FRONTIÈRES, POUR L’ENVIRONNEMENT ET POUR LE BIEN COMMUN.
TOUS SUR LA PLAINE !

Avr 25

Public et privé, jeunes et retraités, toutes et tous unis, toutes et tous concernés

Nous relayons l’appel des syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens pour la journée d’action du 28 avril.

Tétière intersyndicale

Flexibilité, précarité, licenciements, augmentation du temps de travail, remise en cause des 35h et des conventions collectives, dates de congés reportées au dernier moment, heures supplémentaires moins payées, missions de l’inspection et de la médecine du travail affaiblies, indemnités prud’homales abaissées… Voilà ce que le gouvernement et le MEDEF veulent nous imposer avec ce projet de loi. Les paradis fiscaux pour la France d’en haut,  la régression sociale pour la France d’en bas : ça suffit !

Tout pour le patronat, Rien pour la jeunesse et le salariat :

> On ne réduit pas le chômage en faisant travailler plus longtemps ceux qui travaillent déjà.
> On ne créé pas d’emploi en facilitant les licenciements.
> On ne lutte pas contre la précarité en diminuant les protections et les droits.
> Les accords d’entreprise dérogatoires, c’est la fin du code du travail et des conventions collectives.

 

Tous mobilisés pour gagner le retrait :

Depuis plus d’un mois, des millions de personnes se sont informées et mobilisées, par des pétitions, des rassemblements, des grèves et des manifestations. Valls et El-Khomri ont peur. La jeunesse et les salariés, avec le soutien des organisations syndicales, revendiquent le maintien et l’amélioration du code du travail.   Gattaz et le Medef ne feront pas leur loi !

Nous sommes majoritaires,  70% de la population ne veut pas de ce projet de loi. Comme il y a 10 ans pour le CPE, menons la bataille jusqu’à la victoire. L’assemblée nationale va discuter du projet de loi et des amendements.

C’est maintenant qu’il faut les faire céder, c’est maintenant que tout se joue !

Tant qu’ils ne céderont pas, nous ne lâcherons pas. Nous appelons les jeunes, les salariés, les retraités et les privés d’emploi à discuter de la poursuite de la MOBILISATION.

Les manifestations prévues jeudi contre la loi travail

– Vannes : 14 h, à La Rabine
– Lorient : 14 h, à Cosmao Dumanoir
– Lanester : à 13 h 30, au Pont des Indes
– Pontivy : 14 h, La Plaine
– Belle-Ile : 14 h, Le Port

Manifestations contre la loi travail

tract intersyndical pour le 9 avril 2016 (3)

Articles plus anciens «