Archives de l’étiquette : luttes

Rassemblement pour le collège Montaigne de Vannes

« Défendons le collège Montaigne de Vannes

Des projets existent pour le maintenir et le développer.
Refusons la fermeture d’un établissement Public et Laïque de proximité au centre d’une cité scolaire qui va de la maternelle à l’enseignement supérieur.
Défendons l’avenir des quartiers sud de Vannes

Le Collège Montaigne, c’est un collège :
– à taille humaine qui accueille 213 élèves répartis dans 14 classes
– dont le classement en REP permet de différencier les pratiques pédagogiques
– avec des projets éducatifs : séjour d’intégration, voyage linguistique à Londres, collège au cinéma, création d’une mini-entreprise, projets CM2/6e…
– avec un dispositif innovant de passerelle entre les classes de SEGPA, ULIS et classes ordinaires
– avec un partenariat avec le lycée Lesage à travers le dispositif les Cordées de la réussite
Le Collège Montaigne, c’est un collège situé dans un environnement exceptionnel, celui du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan, à proximité d’entreprises fleurons de l’industrie nautique, au sein de quartiers dotés d’équipements publics de qualité. »

extrait de la pétition,  vous pouvez la signer par un clic ici

contact : « Collectif Montaigne » <collectif.montaigne@gmx.fr>

Non aux expulsions à Notre Dame des Landes !

Journée de mobilisations sur Nantes et ailleurs le 9 janvier 2016

Le gouvernement trahit les accords obtenus par la lutte selon lesquels ni les travaux de l’aéroport ni les expulsions ne commenceraient avant l’épuisement des recours juridiques.

En effet, les habitants et paysans dits « historiques », qui étaient propriétaires ou locataires avant la déclaration d’utilité publique (DUP), ont été assignés en référé expulsion le 10 décembre. AGO-Vinci demandait l’expulsion immédiate des habitants, avec pour contrainte une astreinte financière de 200 à 1000€ par jour. Et mise sous séquestre des biens et cheptels.

Le moment était sans doute malvenu sur le plan politique : COP21 et élections régionales. Les deux avocats ont accepté la mise en suspens de la procédure, celui d’AGO-Vinci affirmant sa volonté de la relancer en janvier.

Après que les tentatives de vider la ZAD par les forces policières ont échoué en 2012, l’État essaie maintenant de le faire sous la pression financière sans même avoir à se risquer à venir sur le terrain.

Il n’est pas question de laisser l’État expulser une partie d’entre nous, ni même de laisser peser une telle menace sur l’ensemble des habitants de la zone. Notre perspective est l’abandon du projet, cependant notre force collective doit arracher immédiatement l’engagement de l’État à renoncer à toute procédure d’expulsion jusqu’à ce que tous les recours soient menés à leur fin.

Attention changement de date par rapport aux premières annonces ayant déjà circulé.

Le 30 décembre, AGO-Vinci a relancé la procédure pour une audience contradictoire le mercredi 13 janvier. Une AG le soir même a décidé d’avancer la mobilisation au samedi précédent. Nous appelons donc à une forte mobilisation le 9 janvier sur le périphérique de Nantes, en convois de tracteurs, vélos, marcheurs, convergeant vers Cheviré, pour un grand banquet partagé au pied du pont, victuailles tirées des sacs. Le tout dans une ambiance enthousiaste, conviviale et sereine, celle que nous avons su conserver pendant les huit jours de notre convoi « CAP sur la COP » malgré l’état d’urgence. L’action de cette journée autour de Nantes sera assumable par tous et toutes et gérée ensemble de bout en bout. Nous nous portons collectivement garants de son succès.

Nous ne laisserons jamais disparaître les terres de la ZAD et tous ceux qui la font vivre

Nous appelons donc à nous rejoindre pour une mobilisation le 9 janvier 2016, que ce soit :
– à la tracto-vélo de Notre-Dame-des-Landes à 8h30, qui ira jusqu’au périphérique de Nantes
– si vous n’avez pas de vélo : à la manifestation piétonne (les deux se rejoindront)

et si vous êtes trop loin, à des manifestations, blocages, occupations et autres formes d’actions près de chez vous en solidarité contre les expulsions, (plutôt) le 9 ou le 16 janvier, selon possibilités locales
appréciées par les comités de soutien… Rennes, Toulouse, d’autres villes… ont déjà annoncé des actions.

À l’appel des composantes de la lutte contre l’aéroport :
des membres de la Coordination (ACIPA, ADECA, Agissons Pour l’Avenir, ATTAC, CANVA, CéDpa, CELA, Confédération Paysanne 44, décroissanceS-MOC, GAB44, PG44, NPA, UD44 Solidaires, EELV, ENSEMBLE !, Nature-Avenir, Natur-Action, OBSLAB, Vertou Écologie Solidarité, Sèvre Propre 2015, Solidarités Écologie), le COPAIn, Naturalistes en lutte, des habitant-e-s de la ZAD, des comités de soutien…

Pour Nantes, détail des rendez-vous :
· à vélo :
o Bourg de Notre-Dame-des-Landes 8h30
o Le Cardo 11h30
o Zénith Atlantis 11h30
o Cinéville de Saint Sébastien 11h30
o Centre Commercial Océane Porte de Rezé 11h30
· à pied :
o La Neustrie 11h30

Surveillez les informations, pour Nantes et ailleurs, sur https://www.acipa-ndl.fr/ et http://zad.nadir.org

Pour des informations locales , y compris organisationnelles et pratiques, un clic ici nécessaire.

Concert Bako Combé dans le cadre des JMSAP

2015 Bako Combe Affiche

Venez nombreux !

pour plus d’infos … un clic ici

Journées mondiales pour la souveraineté alimentaire et populaire

« Le Burkina Faso subit une véritable agression transgénique depuis le début des années 2000, Monsanto ayant choisi ce pays comme porte d’entrée pour sa stratégie de conquête OGM du continent africain (cf article « Les OGM au Burkina Faso » ). La mobilisation recherchée fut au rendez-vous et l’objectif de lancer un débat national est atteint . Ce débat continue, la lutte également. C’est dans cette optique, et pour maintenir du bois dans le feu, que le Collectif Citoyen pour l’Agro-Ecologie décide de connecter ce combat au Monde et autres résistances et a annoncé le 3 septembre l’initiative des premières Journées Mondiales pour la Souveraineté Alimentaire (voir appel lancé à Ouagadougou) . Celles-ci auront lieu les 13, 14 et 15 novembre, on l’espère, dans beaucoup de pays dans le Monde »

Différentes actions sont déjà au programme de cette édition des journées mondiales pour la souveraineté alimentaire… (voir carte des actions programmées : Amérique latine, Afrique, Europe) et tout près de « chez nous »,  ce sera  :

Vendredi 13 novembre :

Concert de Bako Kombé (musique du monde) 21h au café de la Pente à Rochefort-en-terre (56) – Entrée à prix libre 2015 Bako Combe AfficheSamedi 14 novembre :

Rassemblement à 15h place de la République à Vannes (côté rue Thiers)

Dimanche 15 novembre :

Projection de « Dem walla dee – Partir ou mourir » et « Je mange donc je suis » au cinéma Ti Hanok  18h30 à Auray – entrée à  prix libre et conscient

 

et  à Rennes du 13 novembre au 8 janvier  exposition Lagad Kengredlagad-kengred-A4

voir aussi le site d’Ingalan

« LE DERNIER CONTINENT » Ciné-café

2015. France. 1h17. Documentaire de Vincent LAPIZE. En présence du réalisateur. Présenté en avant-première, sortie nationale le 11 novembre 2015.

Tourné entre printemps 2012 et le printemps 2014, Le Dernier Continent propose un regard subjectif sur l’expérience politique atypique vécue par les opposants au projet de l’Aéroport Grand-Ouest sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
La ZAD, c’est 2000 hectares de forêts et de prairies appelés «Zone à Défendre» par ceux qui y vivent et «Zone d’Aménagement Différé» par l’État et les promoteurs. Plusieurs centaines de personnes y partagent un quotidien et luttent ensemble “contre l’aéroport et son monde”.
Ils sont d’anciens habitants, des paysans, des sympathisants, des constructeurs, des combattants et des activistes. Ensemble, ils inventent des modes d’organisation collectifs et horizontaux pour dépasser la simple opposition au projet d’aéroport et mettre en place des modes de vie en cohérence avec leurs valeurs.
Au travers des réussites et des impasses, l’expérience politique se réinvente chaque jour. Les militants transforment ainsi la ZAD par leur pratique de l’utopie, et la ZAD les transforme en retour.

pour en savoir plus sur le tournage

2e séance (séance normale) : dimanche 8 novembre à 15 heures

A propos du réalisateur
Après des études en anthropologie, Vincent Lapize intègre le Master Réalisation Documentaire de l’Université de Poitiers. Il réalise alors son premier film Vent d’hiver, le portrait d’un paysan expérimentant des pratiques d’agriculture naturelle, sur un territoire où les valeurs partagées par la communauté agricole sont très différentes.
Depuis 2010, il vit et travaille à Poitiers. Animateur, régisseur et webmaster du Festival Filmer le travail de septembre 2010 à mars 2011, il se consacre aujourd’hui à la réalisation de films documentaires et poursuit son activité d’éducation à l’image au sein de l’association Effet Sphère. Il travaille également à l’accessibilité de documentaires de création aux personnes sourdes et malentendantes.

 

Pertinence d’une centrale à gaz à Landivisiau ?

Les Collectifs en lutte, opposés à la centrale à gaz de Landivisiau, viendront présenter le projet et leurs arguments.

CGCC Landivisiau

« JE LUTTE DONC JE SUIS » projection-débat

En présence du réalisateur

Nouveau film de Yanis Youlountas Sous-titre : « De Grèce et d’Espagne, un vent du sud contre la résignation souffle sur l’Europe. »

Durée : 1h20. VF-VOSTF.

extrait du Blog de Nemesys sur Mediapart

« De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle sur l’Europe contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : « JE LUTTE DONC JE SUIS » (prononcer « AGONIZOMAI ARA IPARKO » en grec et « LUCHO LUEGO EXISTO » en espagnol). Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie. »

Écrivain et cinéaste franco-grec, formateur en philosophie et critique de la fabrique médiatique de l’opinion, Yannis Youlountas a photographié et analysé l’ensemble des événements en Grèce depuis les premières émeutes de décembre 2008 pour Siné-Hebdo puis Siné-Mensuel et d’autres médias alternatifs. Il est également l’auteur de deux livres sur le rapport de force dans la fabrique de l’opinion : Derrière les mots (satirique) et Paroles de murs athéniens (textes et photos) ainsi que de Exarcheia la noire (textes et photos avec Maud Youlountas) sur le cœur de la résistance et des alternatives à Athènes, publiés aux Éditions Libertaires. Dans son film Je lutte donc je suis, c’est avec poésie qu’il délaisse l’analyse chiffrée pour un voyage émouvant fait de rencontres et de chansons au cœur de la résistance et des alternatives qui se renforcent de jour en jour. Son film précédent, Ne vivons plus comme des esclaves en 2013, a été traduit dans 15 langues et a commencé à porter la parole du mouvement social grec sur tous les continents.

Lien pour télécharger des photos.

https://www.dropbox.com/sh/szciqxbudzq4qu2/AADp1Wl9ORoCzs43Sb-XGTMha?dl=0

pour visualiser la bande-annonce

pour en savoir plus