Archives de l’étiquette : Elven

image_pdf

Mar 23

Usine de méthanisation d’Elven : vigilance

Nous étions présents à la réunion publique du 20 mars pour exiger l’application du principe de précaution. L’usine de méthanisation (40 000t traitées) serait implantée (dans 3 ans) à proximité du collège Public d’Elven (600 élèves, une centaine de personnels) sur la ZI du Gohélis.

 

Document Le Télégramme

Document Le Télégramme

 

Nous nous félicitons de voir que nos alertes depuis 1 an auprès des élus, du préfet, de l’Inspection Académique ont permis d’éloigner le site de l’usine à au moins 1000m du collège.
Cependant, beaucoup d’interrogations subsistent.> > Cette distance sera-t-elle suffisante pour éviter les nuisances olfactives? Les études de dispersion d’odeurs se font sur 3000m!

L’usine serait placée derrière l’usine Socomore, usine chimique qui traite des produits hautement inflammables. Quelles garanties pour la sécurité des sites?

Enfin, le trafic de camions sera, en moyenne, de 14 passages par jour soit un passage toutes les 40mn, beaucoup plus en saison. Ce trafic s’ajoutera à l’existant en particulier celui de l’usine Socomore et de ses camions transportant des produits hautement inflammables. Quelle sécurité pour les bus scolaires qui devront quotidiennement croiser ces camions sur un seul rond-point? Nous demandons l’aménagement d’un circuit routier dédié.

Enfin, l’intégration dans le gisement de déchets des boues d’épuration de Plescop, Elven, Muzillac, Saint Avé interroge sur la qualité du fertilisant qui sera  produit. Les boues d’épuration contiennent des résidus de métaux lourds ou médicamenteux qui ont un impact écologique très négatif. Les conséquences peuvent être désastreuses lors de l’épandage pour  les productions agricoles, pour les cultures bio, pour la santé publique. Quelles garanties pour la qualité des eaux et la protection des zones humides?

Si nous sommes favorables au principe de méthanisation qui s’inscrit dans la nécessité de la transition énergétique, les usines de capacité industrielle (plus de 10 000t traitées) posent des problèmes en terme de nuisances, de sécurité, d’augmentation du trafic routier, d’impact écologique.
La vigilance s’impose!

Communiqué du Collectif Front de Gauche Vannes-Elven