Sérent est accueillante

Près de 400 personnes ont répondu à l’appel du collectif  « Sérent Terre d’Accueil » devant la mairie. Malgré les provocations de quelques excités d’extrême droite, le rassemblement a été l’occasion de réaffirmer les valeurs d’humanité et de solidarité de la petite ville morbihannaise.

Manif Sérent-13La nécessité d’accueillir les populations menacées par la guerre et le terrorisme fut pointée par tous les intervenants. Les rappels des précédentes migrations qui ont jalonné l’histoire de l’Europe ont été un fort moment d’humanité pour ces générations mêlées le temps de ce rassemblement.

Manif Sérent-05Outre le collectif « Sérent Terre d’Accueil », sont intervenus le représentants de la Ligue des Droits de l’Homme et de Réseau Education sans Frontières, le Maire de Sérent, le député de la circonscription, ainsi que des citoyens aux témoignages forts et sereins.

Une initiative particulièrement réussie et motivante pour le collectif vieux de seulement huit jours.

 

image_pdf

(2 commentaires)

  1. boixiere

    initiative forte. Pourquoi les candidat(e)s FDG aux élections régionales ne déclaraient-ils (elles) la Bretagne « TERRE SANS EXPULSION » ? Une démarche qui n’est pas que symbolique. C’est toutes les semaines à Rennes, face aux méthodes honteuses de la préfecture 35 que des assos soutiennent les migrants et les élus sont absent(e)s… Nos candidats(e) ne doivent-ils (elles) pas être solidaires dans les démarches de reconnaissance de la place des immigrés, y compris les sans-papiers? Ne peut-on demander à nos candidat(e)s de s’opposer aux expulsions de jeunes majeur-e-s et de familles dont les enfants sont scolarisés, en les plaçant sous leur protection afin d’obtenir la régularisation et leur permettre la poursuite non cahotique de leurs études? S’ils (elles) étaient élu(e)s ils (elles) siègeraient au conseil d’administration des lycées. Ne pourraient ils (elles) pas s’engager dès lors à lutter pour obtenir leur régularisation, et affirmer qu’ ils (elles)s prolongeront cette démarche dans les conseils d’administration où ils (elles) siègeront. les candidat (e)s pourraient prendre l’engagement que les élèves menacés d’expulsion et/ou leurs parents recevront leur parrainage afin d’obtenir leur régularisation. bref une vraie solidarité des élus.

  2. Julie

    Tres bonne initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>